Biographie - Galaxian, l'Univers de Michel Ettewiller, auteur de science-fiction

Aller au contenu

Biographie


Galaxian, l’Univers de Michel Ettewiller plasticien et
auteur de Science-Fiction



     
COURTS-MÉTRAGES & BORDEL
SYSTÉMIQUE

Mon cursus professionnel, Cher Hypothétique Visiteur, risque de te paraître assez bordélique. Graphiste de formation, mais n’ayant que très briève­ment pratiqué les Arts Étranges, j’ai travaillé successivement comme correc­teur d’imprimerie (Lang), puis secrétaire d’édition pigiste, maquettiste, secrétaire de rédaction (Globe), et rédacteur en chef technique d’un hebdomadaire mon­dain. Enfin, secrétaire général d’une revue médi­cale...

De mon travail alimentaire je ne parlerai pas davantage (que pourrais-je en dire, d’ailleurs ?).
Des années 1992 à 2002, je fus, dans une  vie parallèle, un plasticien nommé Eden.



Je fondais du plastique (fragments de poupées et de manne­quins que je reliais à des cartes mères, à des machines impro­bables...). Avec ma découverte de l’Informatique, d’Internet et de Photo­shop, je me transformai progressivement en artiste numérique. Eden disparut ; Martin Edenik le remplaça. C’est sous ce nouveau pseudo que je signai mes dessins et mes nombreux sites web (parfois assez foutraques) : Alien’s Café, Factorie, Zone 61, InterZones... Mais commençons par le commencement... Cette décade, je l’inaugurai par deux aventures inattendues, deux courts métrages dont je commis le scénario : La Nuit des Gazières (1992), puis sa suite, Les Gazières de la Pleine Lune (1993).



Opus Premier (1992)


Quelques images du tournage.
Ci-dessous, la Nuit des Gazières au format mp4 ▼



Avec Monica Swinn…



L’Histoire...

Le Dormeur S’est éveillé ! C’est un problème, car Notre Réalité fait partie de Son Rêve. Si rien n’est fait pour renvoyer ce sinistre personnage dans Ses Limbes, nous continuerons d’exister quelques heures, quelques jours peut-être, puis nous nous estomperons, nous perdrons en substance jusqu’à nous évanouir dans le Néant.
Indifférent au sort des habitants de Son Rêve, le misérable S’est enfui à travers d’autres Réalités, escorté par une troupe de Démons (le Gang) venus tout droit de Pandémonium, la capitale des Enfers.
A la tête de cette sinistre bande, l’Incube Baal, traître infâme et trublion attitré du tournage…
Fort heureusement pour nous et pour Notre Réalité, une équipe de valeureuses jeunes femmes est prête à intervenir. Sa mission ? Rendormir le Dormeur (devenu l’Éveillé). Son arme principale ? Son gaz de Gazières, unique moyen de renvoyer l’Éveillé dans Son Rêve.
Gavées de haricots de combat, elles se lancent à Sa poursuite et Le traquent. Elles sont commandées par un Succube (Monica Swinn) capable d’entendre les pensées du fugitif…
   
... et une anecdote ...

Tourné en un week-end chez nos amies Sylvie et Marie-Paule, le tournage de ce premier opus fut marqué par divers imprévus, dont celui-ci :
Notre projet avait attiré l'attention de certains de nos amis, artistes et journalistes et, aussi, de relations plus lointaines. C'est ainsi qu'un psy­chiatre de renom demanda à assister au tour­nage. Nous acceptâmes, bien sûr, et eûmes la surprise de le voir débarquer avec son esclave et son épouse. Pas de quoi fouetter un chat : toutes les libidos sont légitimes tant qu’elles restent consensuelles. Mais il eut un problème: l’un de nos techniciens était un ancien patient du psy, Ce que nous n’apprîmes qu'après le départ précipité de ce dernier...
   




Opus Second (1993)


Quelques images du tournage.
Ci-dessous, les Gazières de la Pleine Lune
au format mp4



L’Histoire…
   
Le Dormeur S’est de nouveau éveillé, avec l'aide d'alliés aux desseins mystérieux. Fort heureu­sement, il reste des Gazières pour veiller sur la Réalité... Le Dormeur sera rendormi et Baal, récompensé, comme il se doit…

   
 



   




1992-2002

Quelques Expositions dans divers lieux sympathiques : Salon de Prin­temps de Clichy (1992 et 1993), Salon d’Automne du Pré Saint-Gervais (1993), et des Galeries alternatives comme l’Atelier-Galerie de Francis de Moya ou la Vache Multi­colore de Lulu… Des rencontres avec d’autres artistes… Cette décade aura été riche et mouvementée : entre les courts métrages et les Expos, les Performances et mes expérimen­tations plasticiennes — sans parler d’un travail alimentaire particulière­ment chronophage —, le temps m’aura manqué… Au point que je devrai décliner une troisième invitation au Salon de Clichy, et une seconde à celui du Pré Saint-Gervais… Mais que de belles soirées de fêtes avec ceux de ma famille d’élection, la gens artistique…



Nutrix Elektronika – 49 X 84 cm.
Exposé au 62ème Salon de Printemps de Clichy
(1992). Collection Monika-Swuine


Codex. 50 X 68 cm.
Exposé au Salon d’Automne
du Pré Saint-Gervais (1992).
Collection Monika-Swuine.



Performance publique, en association
avec la plasticienne Geronima,
dans le cadre du 63e Salon de Printemps
de Clichy (1993).
Ce totem (no title) a été acquis par
la Ville de Clichy.



Un vernissage…




Préparation d'une nouvelle créature
(1992) rue du Cambodge, à Paname...




Totemix Elektronika.
Exposé en 1992 au Salon de Printemps
de Clichy (Hauteur : 2,85 m).



Totemix Cruciformia.
(Hauteur : 1,85 m).





Arts étranges
(les numériques)



Suppliciante.



Enter my Universe...
Un montage réalisé pour l'un
de mes anciens sites.


Créature krâkaz
(cf. Le Jeu des Lunes).


Reine-Mère avec les Infantes Celluloïd I et II.









Retourner au contenu